Pour la première fois un ministre de l’Intérieur veut bien débattre sur le cannabis

Et il a une particularité. Le député de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) est pour l’ouverture d’un débat sur la question du cannabis. C’est ce qu’il avait déclaré le 26 octobre 2015 sur le plateau de Public Sénat.

Voici ce qu’il avait dit:

«Moi, je suis toujours pour qu’il y ait une réflexion. Je discute depuis des années avec Daniel Vaillant, ancien ministre de l’Intérieur, peu connu pour son laxisme et qui dit lui-même que sur cette question du cannabis, il faut poser [le débat]. Moi j’aimerais que sur cette question du cannabis, on crée un consensus pour ouvrir le débat.»

Le député était interrogé sur une fusillade ayant fait trois morts dont deux mineurs, dans les quartiers nord de Marseille, sur fond de règlement de compte. Deux jours plus tard, Bruno Le Roux répétait les mêmes mots devant la presse, à l’Assemblée nationale.

Et quelques mois plus tard, dans les colonnes du Parisien, il n’avait pas changé de discours. «Donc vous êtes pour la légalisation?» lui demande le quotidien en mai 2016.

«Je veux un débat. Je ne pose pas un débat pour poser un débat. Surtout que celui-là est miné… Mais la situation est tellement grave qu’il est important d’y réfléchir aux niveaux local et national.»

Interrogé par BuzzFeed News, Mathieu Zagrodzki, chercheur spécialisé dans la police et la sécurité quotidienne, nous confirme que c’est une première.

«Valls et Cazeneuve étaient contre, les ministres de droite n’en parlons pas. Chevènement y a toujours été très hostile et si Vaillant a envisagé une éventuelle dépénalisation, c’était bien après avoir été ministre. La question ne se posait même pas avant», dit ce spécialiste de la sécurité quotidienne et de la police.

BuzzFeed News a cherché à joindre Bruno Le Roux mais celui-ci n’a pas donné suite.

You may also like...