Koh-Lanta 2015 épisode 2: l’île des bogosses et des bonnasses

Previously, in Koh-Lanta.

Cette semaine, j’ai reçu un message de MissFeed (parfaitement, c’est son nom). Très cool, elle me dit: «c’est top, le ton et tout. Mais tu trouves pas qu’il y a un peu trop de filles? On veut du mâle», me dit-elle, en mettant bien l’emphase sur le mot.

«Nopb», comme on dit chez moi.

Elle ne sait pas ce qu’ont pu être ces mois de sevrage, après des générations entières de jolies filles, virées dès les premiers jours. Des flopées de jolies mannequins Kiabi éjectées parce qu’elles n’en fichaient pas une sur le campement. Comme ça m’a manqué le: «je suis venu à Koh-Lanta pour prouver qu’on peut être belle et aussi survivre à cette aventure».

Mais je ne recule devant aucun défi.

Le problème, c’est que cette année, aucun n’a encore l’envergure ni le panache de Ugo le fauconnier ou encore Martin le «Yes fiston». J’ai du mal à croire que j’écris cette phrase mais je regrette même Freddy.

Qui est le plus beau gosse de la saison?

Au début je pensais Cédric. C’est le chef. Il a un boulot fantoche en entreprise. En plus, il joue aux échecs. Quand soudain…

Denis arrête le jeu. Hé oui, on a découvert que Cédric a fait de la zonzon et qu’il a un passé trouble. Le plus idiot, c’est qu’il a pensé que personne ne s’en souviendrait.

Le truc, c’est que tu es (ou a été) un bad boy. Et bon sang, les filles aiment les bad boys. Ok, tu as peut-être fait des erreurs dans ta jeunesse, mais toi au moins, tu n’as pas sombré dans la mode des tatouages tribaux ou des caractères chinois nuls. Respect, mec.

Alors qui reste-t-il en beau gosse?

You may also like...