11 fois où Gilbert Collard a relayé des intox sur Twitter

1.
Quand il a relayé l’intox sur l’épouse du nouveau maire de Londres, Sadiq Khan, qui aurait porté le voile après son élection le 6 mai dernier.

En réalité, la femme voilée de la photo n’était pas Saadiya Khan, mais Sarah Joseph qui est la rédactrice en chef du site lifestyle musulman Emel. Elle avait d’ailleurs tweeté un message affirmant que cette rumeur était fausse.

2.
Quand il a affirmé que le lutteur Magomed Guekhaiev avait dédié sa victoire à Mohamed Merah et Salah Abdeslam.

Un article de l’édition suisse de 20 minutes affirmait qu’en avril, l’athlète toulousain qui participait à une compétition à Montreux, en Suisse, faisait l’apologie du terrorisme. La vidéo du combat a prouvé que c’était faux, qu’il n’a fait aucune référence aux terroristes. Gilbert Collard a lui supprimé son tweet.

3.
Quand il a relayé cette capture d’écran montrant un retraité payé 400 euros par mois.

Cette photo est apparue notamment dans un article du site réactionnaire La gauche m’a tuer en juillet 2015, et il est signé par Mike Borowsky, un ancien de l’UMP passé depuis à l’extrême droite.

«Nombre de retraités vivent avec 400€/mois, les migrants ont le gîte, le couvert, et 513€/mois», dit notamment l’article. Tout ceci est mensonger, puisque l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) est de 800 euros pour un retraité seul.

4.
Quand il a tweeté cette photo avec pour légende «Calais, seul contre tous!»

La photo a été recadrée, et l’on voit bien que cela ne veut pas dire la même chose.

MonaCoCo¡!
@MonaCoCo67

En plan élargi, ça n’a plus le même sens ! c’est plutôt une furie que sa femme tente de calmer.
@GilbertCollard

03:46 PM – 26 Jan 2016
Répondre
Retweet
Favori
5.
Il s’agit d’un riverain de Calais qui en janvier dernier avait brandi un fusil pour le pointer sur un groupe de militants et de réfugiés qui lui faisaient face. David, de son prénom, tout comme son père, sont liés à l’extrême droite locale.
6.
Quand il a tweeté une fausse photo censée illustrer la destruction d’une église nantaise…

La photo montre en réalité l’église Maison-Ponthieu (Somme) dont le clocher s’est effondré en janvier 2014. Pour sa défense, le député frontiste a répondu: «Pour les cons bornés qui ne comprennent rien, cette photo est un exemple et non pas une illustration.»

7.
… qui en réalité n’est pas remplacée par une mosquée.

Dans son tweet, il parle de la mosquée Assalam à Nantes, sauf qu’elle ne remplace pas une chapelle. Comme l’a expliqué Le Monde, Gilbert Collard a repris une information erronée de Valeurs Actuelles.

«L’élu et l’hebdomadaire confondent en effet les lieux avec la vieille chapelle Saint-Christophe, située à deux kilomètres de là, et qui a été détruite en 2013 dans le cadre d’un projet immobilier.»

8.
Quand il a été piégé par un site parodique.

En novembre 2015, Gilbert Collard était interrogé sur Sud Radio au sujet de la visite de François Hollande «chez Lucette», une habitante de Vandœuvre.

Selon Le Lab Europe 1, il a déclaré: «On apprend que c’est la mairie qui a apporté les chaises, c’est la mairie qui a apporté les fleurs, c’est même un employé de la mairie qui a servi le café. Et elle se plaint même que le président est allé uriner mais qu’il n’a pas tiré la chasse. Bon je veux dire le pauvre Hollande, la rue du Cirque il la transporte partout.» Cette info puisée sur le site parodique Tomimag est fausse.

9.
Quand il a déclaré que les journalistes de France Info devaient dire Pierre et Miquelon, au lieu de Saint-Pierre et Miquelon.

Faux. Comme on peut le lire sur cet article du 29 mars 2015 et l’entendre dans le reportage radio.

10.
Quand Gilbert Collard s’est ému de la destruction d’une église dans les Hauts-de-Seine.

La maire de Colombes, Nicole Goueta, a démenti cette information sur Twitter en répondant directement à Gilbert Collard. Ce à quoi le député frontiste a répondu «Bonne nouvelle», sans pour autant supprimer son premier message.

Nicole Goueta
@Goueta2014

@GilbertCollard pas question de détruire la vieille église!au contraire nous avons mis au budget des travaux au budget 2015#colombes

11:38 AM – 18 Jan 2015
Répondre
Retweet
Favori
11.
Et la palme de la désinformation revient à ce tweet posté au lendemain des attentats du 13 novembre:

Il y accuse le journaliste du Monde, Daniel Psenny, d’avoir filmé l’évacuation du Bataclan plutôt que de «prévenir la police». Faux, car il était en contact régulier «par téléphone avec des collègues, la police, les pompiers» lorsqu’il est venu à la rescousse d’un homme blessé tout en s’étant pris une balle dans le bras.

Assma Maad est journaliste chez BuzzFeed News France et travaille depuis Paris.

Contact Assma Maad at assma.maad@buzzfeed.com.

Got a confidential tip? Submit it here.

You may also like...